Evelyne Heuffel, Villa Belga & Evelyne Wilwerth, Miteux et Magnifiques

23/6/14 : Evelyne Heuffel, Villa Belga, MEO. Roman 

Je vous propose aujourd’hui deux ouvrages publiés par la même maison d’édition belge, MEO. MEO s’incarne véritablement en la personne de Gérard Adam, soutenu par son épouse, la poétesse Monique Thomassettie. Ancien médecin militaire au sein des forces de l’ONU, Gérard Adam a vécu les événements de Bosnie. Ils lui ont à la fois donné le goût de la littérature bosniaque, à la traduction de laquelle se consacrait initialement la maison d’édition, et inspiré des ouvrages. Car Gérard Adam est également l’auteur d’une dizaine de livres, dont le dernier, De l’existence de dieu(x) dans le tram 56, publié en 2013, a emporté le prix Emma Martin. Aujourd’hui, MEO édite également des auteurs issus de la francophonie. J’ai choisi de vous présenter les ouvrages de deux d’entre eux.

Contrairement à ce que dit son titre, Villa Belga d’Evelyne Heuffel nous parle principalement du Brésil, un pays qui retient l’attention de tous pour le moment. Nous sommes au début du XXe siècle, époque où, déjà, des Belges se lançaient à la conquête du Brésil, mais sur le plan industriel. Fraîchement mariée à un homme doué mais en dessous de sa condition, comme on disait à l’époque, Amanda, la fille d’un industriel courtraisien du textile, part avec son aimé à la conquête du Nouveau monde. Les Belges y construisent des chemins de fer et tentent d’exporter leur révolution industrielle. D’autres tentent l’aventure de l’exil, comme une colonie de Juifs de Russie fuyant les pogroms et désirant se reconvertir dans l’agriculture. Sous la plume d’Evelyne Heuffel, se croisent des personnages issus de divers horizons…

Dans la tradition des grands romans d’aventure, Evelyne Heuffel, qui a vécu au Brésil, nous lance à la découverte de ce pays qu’elle connaît bien. Dans un style quasi photographique, elle multiplie les approches : échanges épistolaires, extraits de journaux, histoires croisées stimulent notre curiosité.

Notons que presque simultanément à Villa Belga, elle publie Pueblo chez Ker, un éditeur belge dont nous avons déjà parlé.

Evelyne Wilwerth, Miteux et Magnifiques, MEO, Nouvelles

Le style d’Evelyne Wilwerth, qui vient également de sortir un livre chez MEO, est tout différent. Dans Miteux et Magnifiques elle nous fait découvrir un monde tout proche qui vit autour du canal de Bruxelles. Des voleurs, des pervers, des délinquants tout comme des bonnes gens longent les mêmes rives, voient défiler leur destin. Le ton de l’auteur est vif, pétillant, toujours bienveillant. Du jeune immigré travaillant dans une déchetterie au couple qui y a élu domicile pour dissimuler ses ébats, ses personnages nous semblent vivants. Une sourde sensualité imprègne les pages du recueil. Avec Evelyne Wilwerth, même les miteux deviennent magnifiques car elle a l’art d’en faire émerger la beauté.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, rappelons qu’Evelyne Wilwerth est un auteur de théâtre à succès qui a publié une cinquantaine d’ouvrages, pour adultes et pour enfants, dans des genres différents.

Après les vacances, nous parlerons d’un de nos jeunes auteurs qui a déjà pris une place importante dans la littérature francophone contemporaine : Stéphane Lambert qui a publié Paris nécropole aux éditions l’Age d’homme.

Ecouter la chronique : Melting Pot 230614

Une réflexion au sujet de « Evelyne Heuffel, Villa Belga & Evelyne Wilwerth, Miteux et Magnifiques »

  1. Ping : Tous les lundis à 12 h 30 sur BXFM 104.3, on dévore des livres! | EVELYNE GUZY

Les commentaires sont fermés.