Véronique Biefnot, Là où la lumière se pose & Francis Dannemark, Aux Anges

8/9/14  – Aujourd’hui nous allons parler de deux livres jumeaux, écrits par des auteurs différents, mais dont les personnages voyagent d’une histoire à l’autre. Une idée originale, semble-t-il inédite en littérature. Ces ouvrages sont pourtant très dissemblables. Avec Là où la lumière se pose, Véronique Biefnot boucle une trilogie autour de son héroïne Naëlle, aux prises avec un passé très sombre dont, grâce à l’amour, elle tente petit à petit de s’extraire. Dans Aux Anges, Francis Dannemark aborde les aventures de ses héros masculins d’une plume légère. L’un comme l’autre, cependant, cherchent pour leurs personnages la voie de l’authenticité qui mène à l’épanouissement…

Véronique Biefnot, Là où la lumière se pose, Héloïse d’Ormesson. Roman

Si le nom de Véronique Biefnot ne vous est pas inconnu, c’est qu’elle a déjà derrière elle une belle carrière de comédienne et de présentatrice à la télévision. Artiste polymorphe, elle s’est également illustrée comme peintre et metteur-en-scène. En tant qu’auteur, on lui doit les deux premiers volets de la trilogie que clôt Là où la lumière se pose, Comme des larmes sous la pluie et Les Murmures de la terre. Ces livres peuvent se lire séparément, ce qui lui a demandé un travail considérable. Les deux premiers sont disponibles en poche.

Là où la lumière se pose se passe tout près de chez nous, à Bruxelles et dans le Brabant wallon. Le livre nous plonge dans l’histoire de Naëlle, une héroïne mystérieuse à la recherche d’elle-même tout comme de sa sœur, qu’elle a perdue de vue depuis qu’enfant elle a fui la secte où elle a été élevée. Naëlle est dotée de pouvoirs quasi-surnaturels : en elle vit un autre qu’elle doit sans cesse se concilier. Dans une série de chapitres denses, presque nerveux, Véronique Biefnot déploie une écriture délicate, par moments poétique. Tout en explorant le thème de la fascination de l’autre, de l’emprise, elle ouvre aussi la voie de l’espoir : nous avons tous droit à une rédemption.

Francis Dannemark, Aux anges, Robert Laffont. Roman

Les personnages de Aux anges de Francis Dannemark ne vivent pas les mêmes affres que ceux de Véronique Biefnot. Nos deux héros, nés dans les années 60 sont respectivement cadre dirigeant dans une société et photographe branché. Leur vie semble réussie, mais à vrai dire, ils s’ennuient. Leurs amours sont atteints par la lassitude, leur métier ne les passionne plus, mais oseront-ils le changement ? Alors qu’ils ne se sont plus vus depuis des années, ils se lancent dans un périple en voiture à travers la France et ses villages champêtres. Des conversations intimes, des rencontres incongrues et des situations cocasses rythment leur voyage. Leur histoire pourrait nous arriver et, finalement, nous donne un élan d’optimisme.

Aux anges est le dernier d’une trentaine d’ouvrages qu’a écrits Francis Dannemark, une figure marquante de nos lettres. Parmi eux, on compte surtout des fictions et de la poésie. Francis Dannemark est aussi éditeur : il a en effet cofondé la collection Escales des lettres au sein de la maison d’édition française Le Castor astral. Nous parlerons bientôt d’un des derniers livres qu’il a édités, Feivel le Chinois, écrit par Philippe Smolarski, un Bruxellois.

Mais avant cela, la semaine prochaine, nous aborderons d’un genre méconnu, le conte, où se sont illustrés deux de nos auteurs : Florence Richter avec La Déesse et le Pingouin publié chez Avant-Propos et David Giannoni avec les Contes de Nod, édités par Maelström RéEvolution.

Ecouter l’interview de Véronique Biefnot et Francis Dannemark : Melting Pot 080914

Une réflexion au sujet de « Véronique Biefnot, Là où la lumière se pose & Francis Dannemark, Aux Anges »

  1. Ping : Tous les lundis à 12 h 30 sur BXFM 104.3, on dévore des livres! | EVELYNE GUZY

Les commentaires sont fermés.