Florence Richter, La Déesse et le Pingouin & David Giannoni, Contes de Nod

Les deux livres dont nous allons parler aujourd’hui prouvent que les contes s’adressent aussi aux adultes ! Ils montrent à quel point ce genre peut apporter à la fois émotion et réflexion ou, plus précisément, combien il efface la frontière entre ces deux pans apparemment contradictoires de l’esprit humain. Ces ouvrages sont dédiés à l’homme dans sa complétude, dans un élan vers la spiritualité, ils nous invitent à déceler l’unité du Grand Tout.

Florence Richter, La Déesse et le Pingouin, Avant-Propos. Conte philosophique

La Déesse et le Pingouin que nous propose Florence Richter se situe dans la grande tradition des contes philosophiques. Pour elle, la lumière de l’amour ne peut s’épanouir que si nous acceptons la part d’obscurité en nous, que nous l’assumons collectivement, par le mythe et le rituel, comme dans les sociétés traditionnelles. Ce que je viens de dire pourrait paraître abstrait. Florence Richter parvient à nous le faire percevoir dans un langage poétique et accessible, au travers de la rencontre fictive de deux personnages : Rose, issue de son imagination, et Carl Gustav Jung, le fondateur de la psychologie analytique. Leur dialogue nous plonge dans l’univers des mythes les plus anciens et nous initie au langage symbolique que nous avons souvent perdu dans une civilisation où la rationalité règne en maître.

Lorsqu’on lit la bibliographie impressionnante du livre, on se rend compte que Florence Richter a choisi de partager avec nous, en en narration de 175 pages, le fruit d’années de recherches dignes d’une thèse de doctorat. Florence Richter est d’ailleurs actuellement chercheuse à l’université Saint-Louis et rédactrice en chef de la revue Lectures du ministère de la Culture.

Son très bel ouvrage nous est proposé par un éditeur belge : les éditions Avant-Propos, créées en 2009 par l’historien, journaliste et écrivain Hervé Gérard. Elles publient une trentaine de titres cette année, tant des livres d’histoire, des beaux-livres que des ouvrages de fiction.

David Giannoni, Contes de Nod, mis en image par Sylvie Leroy, Maelström reEvolution. Contes thérapeutiques

Dans son nouveau livre, David Giannoni explore lui aussi le conte. Pour rappel, il a fondé la maison d’édition Maelström reEvolution, qu’il dirige. Il est également à la tête de la Maison de la poésie d’Amay et de ses éditions, L’Arbre à paroles. Comme auteur, il a déjà publié des poèmes et une trilogie en bande dessinée. David Giannoni se définit comme un thérapoète. Il a travaillé comme éducateur durant plusieurs années avec des personnes sans abri.

Le titre Contes de Nod évoque l’histoire de Caïn et Abel. Après l’assassinat de son frère Abel, l’Éternel exila Caïn sur une terre lointaine, Nod, afin de le soustraire à la rage des hommes. Les images que suscite ce recueil de 18 contes, lorsqu’elles arrivent au bon moment de notre vie, éveillent en nous une sagesse enfuie, elles nous inspirent. Il s’agit de lâcher prise, de méditer, de nous réparer, si nous en avons besoin. Portées par les dessins méditatifs de Sylvie Leroy, les allégories de David Giannoni nous posent la question universelle du bien et du mal. Elles illustrent les combats intérieurs que nous devons livrer, face à notre propre conscience, afin de faire triompher la lumière en nous.

Ecouter la chronique : Melting Pot 150914

Une réflexion au sujet de « Florence Richter, La Déesse et le Pingouin & David Giannoni, Contes de Nod »

  1. Ping : Tous les lundis à 12 h 30 sur BXFM 104.3, on dévore des livres! | EVELYNE GUZY

Les commentaires sont fermés.